Ieper
• (Belgique)
Accéder au site Sporen
Villeneuve d'Ascq (France) Accéder au site Les Entre-Lacs

Les artistes

Un comité de sélection Open Sites a retenu, courant janvier 2016, les 24 projets admis à participer à Open Sites 2016.

Voici les 8 projets retenus pour art/terre 2016 :

  1. Selfless, de Pawel CHLEBEK (PL)
  2. La Porte, de Ivana CEKOVIC (LU)
  3. Saute-moutons, du Collectif LGR (FR)
  4. Intrinsèque, de Pierre LAURENT (FR)
  5. La Pirogue des origines, de POLSKA (FR)
  6. Wait, de Capucine DESOOMER (FR)
  7. Conte de Fée, de Caroline HOFMAN (FR)
  8. Break on through, de Laurent GONGORA (FR)

    art/terre OFF : Le résultat d’un atelier mené en amont d’art/terre sera visible sur le parcours. Les jeunes de la Maison des Jeunes Carpe Diem, encadrés par Françoise Destrumelle, animatrice HCT, réfléchissent à la notion d’habitation en partant de l’observation de leur environnement.

Programme de la quinzaine art/terre en cliquant ici.

Plan de situation des artistes sur le site en cliquant ici.

Pawel CHLEBEK (PL)

Selfless Nous sommes naturellement dotés de talents par Dieu. La parabole des talents nous incite à créer de nouvelles valeurs meilleures pour nous et pour les gens qui nous entourent. L’égoïsme va à l’encontre de notre vocation. Un égoïste a un mur de briques dans son cœur dont chaque brique résulte d’une blessure antérieure. Un altruisme profond et réel est possible seulement une fois la chute du mur artificiel en nous. Ma sculpture est à l’image d’un tel mur. Il peut être détruit seulement par les (...)
 | Lire la suite ||

Ivana CEKOVIC (LU)

La Porte Un muret en briques de 900 x 2000 x 100 mm avec une poigné de porte en fer forgé sur un socle de 400 x 1200 x 200 mm en briques également. Ainsi, au milieu d’une cour intérieure entourée par des maisons en briques pousse une « porte » en briques avec une poignée en fer. Une porte qui n’est ni ouverture, ni barrière afin de questionner : le territoire, la sécurité, le de-dans et le de-hors. Pour questionner également le lieu-dit : Chez -soi … Retour à tous les artistes (...)
 | Lire la suite ||

Collectif LGR (FR)

Saute-moutons Vous vous promenez tranquillement sur les chemins du lieu-dit Parc du Chalet Bis, lorsque vous percevez des moutons au loin qui paissent tranquillement dans leur pâture. Cette scène vous attendrit. Vous continuez de vous approcher. Cependant, un détail vous arrête et vous gêne. Ces moutons ne semblent pas bouger. Vous décidez alors de vous approcher encore un peu plus… Vos doutes étaient fondés, on vous a dupé. Ces moutons ne sont pas réels. Comment ne pas avoir remarqué que ces petits (...)
 | Lire la suite ||

Pierre LAURENT (FR)

Intrinsèque Le parc du chalet a longtemps été habité, on peut encore en déceler les traces. D’ici quelques années une centaine de logements va investir les lieux. L’installation illustre le caractère intrinsèque du lieu ; accueillir l’humain. Chaque brique qui compose le projet est intimement porteuse de cette notion d’habiter. L’inné de la brique contenu au cœur même de la matière se livre avec quelques coups de marteau et de scie. Les briques empruntent alors au pavillon d’habitation sa forme iconique, (...)
 | Lire la suite ||

POLKA (FR)

La Pirogue des origines Enfin, on l’a retrouvée ! On a pu la situer… On est en train de creuser, de fouiller… La pirogue de Warneton surgit de sa terre ! Elle émerge petit à petit, et, déjà, nous fait rêver… Quel est son mystère ? Vestige d’un temps lointain ? Signe fragile d’une aventure disparue ? Trésor enterré pour ne pas être découvert ? Archéologie imaginaire mise à jour, ici et maintenant, pour la joie et l’émotion de tous… La terre est défrichée, à nous, d’y déchiffrer nos propres racines, de nous (...)
 | Lire la suite ||

Capucine DESOOMER (FR)

Wait L’installation évoque la banalité des conflits transfrontaliers, notamment à travers l’histoire prégnante de cet endroit, champ de bataille d’un conflit à l’échelle mondiale. Les trous de fondation représentent la maison. Les limites des propriétés sont marquées par des bordures de fleurs dont les couleurs ont une signification symbolique. Les propriétés sont simples et constituent autant de subdivisions du paysage. Elles se croisent et se superposent. La situation apparemment innocente des (...)
 | Lire la suite ||

Caroline HOFMAN (FR)

Contes de Fée À partir d’éléments naturels et de mobilier de jardin revisité Conte de fées donne à voir une absence apparente et une présence invisible... Ce qui m’intéresse dans cet espace, c’est son potentiel imaginaire et la relation entre l’Homme et la nature. Les fées ont elles quitté le lieu ou sont elles encore là ? De jour, l’installation inter agit avec la nature, les carillons et clochettes sonnent aux vent, la lumière passe à travers les éléments qui se reflètent par touche sur le bois de la (...)
 | Lire la suite ||

Laurent GONGORA (FR)

Break on through Ce projet tente de mettre en forme l’idée d’une résilience de la nature face à l’activité de l’Homme. Dans le domaine de la psychologie, la résilience est la capacité de l’Homme à surmonter des épreuves pour aller de l’avant. Projetée sur la nature, cette idée touche aux questions actuelles du changement climatique et du développement durable. Comment la nature peut-elle survivre dans cette lutte permanente liée à l’activité humaine ? Comment une plante telle qu’un arbre se comporte face à (...)
 | Lire la suite ||

art/terre 2016, 12>18/09, 8 oeuvres in situ en création

Un comité de sélection Open Sites a retenu, courant janvier 2016, les 24 projets admis à participer à Open Sites 2016. Voici les 8 projets retenus pour art/terre 2016 : Selfless, de Pawel CHLEBEK (PL) La Porte, de Ivana CEKOVIC (LU) Saute-moutons, du Collectif LGR (FR) Intrinsèque, de Pierre LAURENT (FR) La Pirogue des origines, de POLSKA (FR) Wait, de Capucine DESOOMER (FR) Conte de Fée, de Caroline HOFMAN (FR) Break on through, de Laurent GONGORA (FR) art/terre OFF : Le résultat d’un (...)
 | Lire la suite ||