Ieper
• (Belgique)
Accéder au site Sporen
Villeneuve d'Ascq (France) Accéder au site Les Entre-Lacs

Les artistes

Frank DEPOORTER - B-Gent

La sculpture comporte deux parties. La partie supérieure est en cuivre rouge et la partie inférieure - qui peut être considérée comme un socle - rappelle une gaine en caoutchouc. La figure complète, d’une hauteur approximative de 170 cm, est en cuivre puis recouverte de caoutchouc. Le caoutchouc, qui est composé de bandes vertes et jaunes, fait référence à un symbole international (câble de terre d’un réseau électrique). La figure en cuivre penche vers le spectateur et son visage appelle un baiser. Le personnage tient ses bras dans son dos, d’une part pour garder l’équilibre et d’autre part pour cacher un message.

L’apparence de la figure n’est pas sexuée. Il faut la regarder comme la personnification du matériau qui rend possible une relation entre le travail et le spectateur. L’œuvre est construite sur l’idée de "mise à la terre". La mise à la terre des installations électriques apporte une plus grande sécurité aux appareils. La terre capte et guide les éclairs. Toute habitation, en ce compris la vie qui s’y trouve, est reliée à la terre. L’homme peut lui aussi être vu comme un réseau d’impulsions électriques. De l’œuvre émane donc un jeu de dualités : l’émotion suggérée par le baiser,et le rationnel, suggéré par le message tenu dans le dos de la figure " duality of seduction ".

La statue sous tension, si le spectateur l’embrassait, pourrait-il en prévoir les conséquences ?

2004_depoorter 2004_depoorter

Année de participation : 2004