Ieper
• (Belgique)
Accéder au site Sporen
Villeneuve d'Ascq (France) Accéder au site Les Entre-Lacs

Les artistes

Evelyne BOINOT - Fr-Paris / Valérie VENTADOUR - Fr-Paris / Sylvain VENANCY - Fr-Blaye

L’argile occupe les mains de l’homme depuis la préhistoire comme en témoigne les animaux modelés en terre crue des grottes. L’universalité de l’animal ancestral comme lien entre les hommes de tous les temps et de toutes civilisations est propice au projet art/terre. L’utilisation de deux médiums que tout oppose l’argile et l’image filmée s’est imposée pour traduire ce lien et ce rapport d’alternance entre l’archaïsme/contemporanéité, passé/avenir, Europe d’hier/de demain, Lille/Comines-Warneton, argile/vidéo. Un grand animal symbolique, long cheval épais issu du fond des âges, s’extirpe hors du sol et s’élance à la vie : il relie le passé à l’avenir, le monde chthonien au monde aérien. La queue de l’animal, longue traîne d’argile sinueuse rejoint l’échine puis la crinière de la bête tel un fleuve métaphorique suggérant la Lys, rivière frontalière. Peu à peu, son corps se civilise pour s’élaborer aux membres en piliers de briques, symboles de la transformation de la matière par l’homme.

La terre, matrice issue de la décomposition des roches, engendre sources, minerais, argile,… Ce caractère primitif et primordial de l’élément terre habite l’animal d’argile qui, de sa substance universelle et féconde, engendre un poulain de feu. Au creux du ventre de la bête, l’image brillante, mouvante et mystérieuse contraste avec le matériau ancestral ; le brasier régénérateur laisse apparaître progressivement l’image mobile du poulain, bercé par les flammes, icônes embryonnaires porteuses d’espoir européen. Le feu évoque le brasier des fours des briqueteries et plus symboliquement la matière domptée par l’homme. Transformant le limon en brique dure, le feu ne détruit pas mais symbolise une vitalité féconde. Cette longue bête ardente qui émerge de fleuves d’argile et roule d’étranges flammes dans son ventre semble maîtrisée, volontaire mais interrogatrice, elle affirme la nécessité d’évoluer et de se transformer, c’est l’Europe en marche inévitable, dynamique, rêvée dans un feu d’argile. Evelyne BOINOT.

2004_boinot 2004_boinot

Année de participation : 2004